Janvier 2016

La Vertu de Diligence

Diligence est synonyme de rapidité, mais le mot a d'autre sens, il veut dire non seulement promptitude mais aussi attention, activité joyeuse, et vient d'un verbe latin qui signifie aimer.

De tout cela il en résulte que la vertu de diligence consiste à aimer son travail, à le faire avec entrain, allègrement et de son mieux.

Il nous plairait de tout voir, de tout apprendre mais mieux vaut bien maîtriser ce que la maîtresse nous donne à apprendre, que d'être médiocre en s’intéressant à trop de choses en même temps.

Enfin, accomplissons toutes nos tâches de notre mieux, afin de ressembler entièrement à Jésus. Se débarrasser d'une besogne n'est pas digne d'un homme qui se respecte, n'abandonnons un ouvrage que lorsqu'il n'y a plus un seul détail à y retoucher.

Heureux les élèves qui rentrent chez eux après l’école, avec la conscience d'avoir accompli et bien accompli son travail !

Pour bien appliquer cette vertu de diligence et aimer son travail, il faut commencer par s’aimer soi-même, voir en soi les qualités qui nous permettront de mener à bien les efforts que nous nous sommes fixés dans notre travail. L’estime de soi, qui n’a rien à voir avec l’orgueil !, est indispensable pour avancer, pour progresser. Si l’on ne s’aime pas, nous tombons vite dans le découragement. Et certains d’entre nous s’y complaisent peut-être par lâcheté, pour éviter d’avoir à faire des efforts :

« Je ne peux pas, je n’y arriverai jamais. Je suis trop nul ! » ou « Ce n’est pas la peine d’essayer, je n’y arriverai jamais ! »

Et bien non ! Chacun doit et peut donner le meilleur de lui-même ! Car nous avons tous une part de bien et de bon en nous.

Chacun est donc invité pendant ce mois de janvier à prendre confiance en lui et à faire de son mieux dans son travail.

Résolution : chaque semaine, fixer avec la maîtresse un effort sur un point en particulier.