Octobre 2014

 

Mois d’octobre : contre la colère

La petite vertu de bonne humeur

« Que cette vertu vous aide à être toujours de bonne humeur, à l’étude, au jeu, au repos. Qu’à la moindre contrariété, vos mines ne s’assombrissent pas, ne prennent un air ni maussade ni boudeur. Et s’il est autour de vous des camarades qui ne supportent ni contrariété, ni dérangement, ne les imitez pas. Au contraire, essayez de faire disparaître, par toutes sortes d’attentions, leur mine renfrognée. Quand vous rencontrez quelques contrariétés, demandez au Bon Dieu sa Grâce. Les enfants aimables auront une très grande joie dans le Ciel. »

La bonne humeur ne supprime pas les difficultés et vous en rencontrerez, mais elle vous permet de trouver le moyen de les surmonter. Elle vous aide aussi à voir dans votre prochain non pas ses défauts mais ses qualités ; et vous verrez quel plaisir vous aurez ainsi à partager avec lui ces heures passées à l’école !

La bonne humeur, c’est le chant sur la route qui fait oublier la fatigue, rompt la monotonie et réveille l’entrain. Sur la route, et à l‘école aussi. « Le serviteur de Dieu, disait saint Philippe Néri, doit être toujours de bonne humeur. » Et il ajoutait : « Hors de ma maison la tristesse et la mélancolie. »

Résolution

Si l’un de mes camarades se met en colère, j’essaierai par ma bonne humeur de lui rendre la sienne.

Prière

Ô saint Enfant Jésus, qui avez grandi en science et en sagesse devant Dieu et devant les hommes, faites-moi la grâce de vous imiter afin d’obtenir la vie éternelle. Daignez préparer mon âme à vous recevoir en vous la montrant toujours joyeuse.